Le Docteur Chloé Badie lauréate du Prix des « Sciences du médicament vétérinaire » 2014

Le 27 novembre 2015, le Syndicat de l’Industrie du Médicament et réactif Vétérinaires (SIMV) a remis son Prix des « Sciences du médicament vétérinaire » au lauréat le Docteur Chloé Badie. Son prix lui a été remis, lors de la remise des diplômes d’Oniris, l’occasion de saluer l’excellence de la recherche et de l’enseignement au sein des Ecoles Vétérinaires françaises et de rappeler l’attachement de l’industrie à cette expertise.

Le 27 novembre 2015, lors de la remise des diplômes d’Oniris, le SIMV a remis son Prix des « Sciences du médicament vétérinaire » 2014 au Dr Cholé Badie.

Ce prix lui a été décerné lors de la remise des diplômes de la promotion 2015 de l’école Oniris. Jean-Louis Hunault, président du SIMV, a ainsi rappelé que «  l’industrie du médicament et réactif vétérinaires et les vétérinaires constituent une véritable chaine de valeur gagnante pour la santé et le bien-être animal.  Cette thèse est au cœur du modèle de l’innovation des industries de la santé animale, en démontrant l’efficacité des traitements antiparasitaires existants sur des espèces majeures (bovins) à d’autres espèces, ici la chèvre. »

Le Prix des « Sciences du médicament vétérinaire », anciennement intitulé le Prix « Merci les écoles vétérinaires » créé en 2009, permet de saluer et valoriser l’excellence de l’enseignement et de la recherche au sein des Ecoles Nationales Vétérinaires en France. Il est également l’occasion de rappeler l’attachement de l’industrie à cette expertise, en particulier de ces entreprises françaises et internationales qui ont choisi la France pour développer leurs activités.

Jean-Louis Hunault a remis ce prix d’une valeur de 1000 euros à :

Dr Vét. Chloé Badie, pour son travail intitulé :

«  Efficacité et pharmacocinétique de l’éprinomectine administrée per os chez la chèvre»

 

Cette thèse, dont les travaux ont été particulièrement bien conçus scientifiquement, a pour objectif l’évaluation de l’efficacité et la pharmacocinétique de l’éprinomectine par voie orale chez la chèvre à partir d’une formulation initialement développée pour une application topique chez les bovins.

Résumé du Dr Vét. Chloé Badie :

En raison de la faible disponibilité d’anthelmintiques disposant d’une AMM chez les caprins, et d’une irrégularité d’efficacité lors de l’usage hors AMM de l’éprinomectine pour on, une utilisation par voie orale de la formulation pour on a commencé à se développer en élevage caprin. Cette étude cherche à déterminer les paramètres pharmacocinétiques et l’efficacité de l’éprinomectine après administration orale. Les résultats ont montré une bonne tolérance clinique, une biodisponibilité deux à trois fois supérieure à l’administration pour on et des résidus dans le lait inférieurs à la limite maximale autorisée. L’efficacité observée par coproscopie lors d’infestation naturelle et par bilan parasitaire après infestation expérimentale permet de valider l’utilisation orale hors AMM de la formulation topique avec un temps d’attente forfaitaire de 7 jours, ainsi que d’envisager une réduction de dose par rapport à celle classiquement utilisée. Les questions de l’écotoxicité et de la toxicité des excipients par voie orale restent toutefois posées, il sera donc crucial que les laboratoires développent dans un futur proche une formulation adaptée à la voie orale.

 

Les membres du jury du Prix 2014 :

Collège Ecoles 2014 :

·         Renaud TISSIER (ENVA)
·         Alain BOUSQUET-MELOU (ENVT)
·         Yassine MALLEM (ONIRIS)
·         Philippe BERNY (VetAgroSup)

Collège Industries 2014 :

·         Delphine DECROUY (Zoetis)
·         Arnaud BOLON (Merial)
·         Olivier BIDAUD (Virbac)
·         Pascal Raoul (CEVA)

 

Le SIMV est membre de