Nos orientations

Orientations à 3 ans 2022-2025

 

Assurer la disponibilité de l’offre (diagnostic et médicament vétérinaires)

 

  • Le maintien de l’arsenal thérapeutique
  • Anticiper toute initiative pouvant générer une charge administrative augmentant le coût de maintien des produits
  • Apporter des études de l’impact de toute mesure réglementaire
  • Animer le dialogue avec les parties prenantes permettant de substituer aux politiques de réduction les incitations de bon usage (RFSA antiparasitaire)

 

  • Les gaps
    • Identifier les besoins du marché, partager le constat pour favoriser la réponse de l’industrie
    • Assurer le dialogue avec les organisations professionnelles sur les maladies qu’elles gèrent pour garantir l’approvisionnement en diagnostics, vaccins, ….
    • Valoriser nos sources de bases de données pour assurer la meilleure information sur les présentations de médicaments vétérinaires commercialisées et les tests de diagnostic disponibles
  • Le dossier rupture
    • Maintenir une procédure volontaire de gestion des ruptures avec les autorités impliquant les parties prenantes et qui leur donne satisfaction.
    • Eviter les arrêts de commercialisation du fait de difficultés réglementaires.
    • Accompagner les pouvoirs publics dans la politique de réindustrialisation (souveraineté sanitaire et sécurisation des approvisionnements)

 

Promouvoir un développement éthique du marché

·         La sécurisation de la filière du médicament vétérinaire

  • Contrôler que la promotion soit cohérente avec la nature de produit de santé et assurer la traçabilité du médicament tout au long de la filière
  • Inciter au respect de la prescription, de la délivrance, du bon usage
  • Mettre en œuvre un circuit de gestion des déchets d’emballages

 

·         Une concurrence loyale

o    Ecrire des règles d’éthique et de bonnes pratiques qui assurent la meilleure couverture des besoins en santé animale

o    Contrôler les engagements au travers de nos observatoires 

o    Dialoguer avec l’agence pour permettre de s’assurer de la connaissance de nos engagements et de leurs respects, et de nourrir sa doctrine

 

  • Créer les conditions d’un développement éthique du marché
    • Promouvoir un encadrement des Remises Rabais Ristournes (RRR) pour les médicaments vétérinaires autres que les antibiotiques
    • Former les collaborateurs, favoriser l’emploi et les compétences dans notre industrie (L’union, l’observatoire des Métiers, la contractualisation)
    • Valoriser l’observatoire de la vaccination et les études économiques et le portefeuille de produits européens (MedVet)

 

Contribuer à la compétitivité de nos entreprises et à l’attractivité de notre territoire

  • S’impliquer dans les politiques publiques sur le médicament vétérinaire et produits de santé vétérinaire
    • Défendre la spécificité de notre secteur par rapport aux médicaments à usage humain, aux produits phytopharmaceutiques, et aux biocides d’environnement
    • Assurer le leadership des actions impliquant l’industrie dans le plan EcoAntibio, et lutter contre les objectifs de « dé-médication »
    • Maintenir la qualité des relations ANSES/ANMV (Conseil d’Administration, Unités Opérationnelles, Comités d’Orientations Thématiques, …) et des organismes destinés à favoriser l’exportation (FVI, Adepta, France Agrimer)
  • S’impliquer dans les politiques publiques relatives à la santé
    • Saisir les opportunités du concept d’une seule santé (CSIS & CSF)
    • Saisir les opportunités de l’actualité pour promouvoir l’excellence de l’industrie vétérinaire (Covid…)
    • Dialoguer sur les enjeux de santé animale avec l’ensemble des parties prenantes (CNOPSAV)
  • S’impliquer dans la mise en œuvre des textes européens
    • Accompagner les entreprises dans la mise en œuvre du règlement 2019/6 et du CSP modifié
    • Apporter des études de l’impact de toute mesure réglementaire hors médicament (code du commerce par exemple)

 

Développer un écosystème favorable à l’innovation

 

·         Favoriser la mise sur le marché de nouveaux produits et services

o    Exploiter les nouvelles opportunités du règlement européen en matière d’innovation

o    Assurer l’interface avec les innovateurs au travers des Rencontres de Recherche en Santé Animale (Resa)

o    Permettre aux innovations de trouver leur marché

o    Veiller sur l’évolution réglementaire concernant les produits et services de santé

·         Développer les initiatives en faveur de la santé animale

o    Se concerter, se coordonner et coopérer avec les organismes de recherche et les organisations représentatives des vétérinaires et des éleveurs (RFSA)

o    Promouvoir le bénéfice de la prévention

o    Favoriser les coopérations avec les grands instituts de recherche (INRAe) et les écoles

·         Être présent là où l’on parle de nouvelles technologies en santé animale

o    Prix de l’innovation AFVAC, manifestation E-Santé

o    Accompagner l’émergence des nouvelles solutions thérapeutiques et des services d’e-santé

o   Participer aux comités scientifiques qui favorisent l’acceptation des nouvelles technologies (exemple : Carnot France Futur Elevage)

 

Valoriser les produits et services de notre industrie

 

  • Développer une image positive de l’industrie de la santé animale
    • Valoriser la contribution de notre filière en matière de santé publique
    • Valoriser la contribution de notre filière en matière de bien-être et santé animale
    • Participer aux débats d’actualité notamment au travers de nos réseaux sociaux
  • Développer une image positive des médicaments, diagnostics et dispositifs médicaux vétérinaires
  • Faire de la pédagogie sur la réalité de notre secteur
  • Combattre les fausses informations
  • Valoriser le bénéfice apporté par tout l’arsenal (diagnostic, vaccin, médicament…)

 

  • Faire du SIMV la voix de l’industrie
  • Porter la voix de l’industrie dans des manifestations publiques
  • Organiser des éléments de langage pour chaque sujet d’actualité
  • Organiser des conférences et manifestations fédératives

Le SIMV est membre de